vendredi 15 août 2008

Pour continuer avec les animaux...

...nous sommes allés au Zoo de Granby. Mon dieu, la dernière fois que j'y était allée, je devais avoir autour de 8 ans ! Pour moi qui est gaga des animaux, c'était une formidable journée. D'autant plus que, généralement, les animaux semblaient heureux et ne manquaient pas d'espace. Voici qqs clichés à croquer des petites bêtes rencontrée au cours de notre journée.


Des chèvres... c'est cool des chèvres. Que voulez-vous, le rat des villes en moi voit pas ça souvent. ;-)

Un loris glouton


Un autre loris glouton


Macaque japonnais, quel regard !


Macaque japonnais prise 2




Skippy et leurs mis émeus


Devinez ?


Lama


Singe


Autre singe


Beau "chaton"... bien endormi


Cheval en pyjama


Oliphants


Flamand rose



Encore un cheval en pyjama... au milieu de l'après-midi, ça s'peut-tu !


Singe mandrill


Singe mandrill en pleine séance de dépuçage


Gorille


Belle face d'hippo

Un autre gros minet endormi


Wallaby et son ami paon


Lémur craquant


Au retour, on a aperçu, de loin, une envolée de ballon du festival de mongolfières

2 commentaires:

Philippe-Aubert Côté a dit…

Jolies photos! C'est le gorille qui m'impressionne le plus. Les yeux surtout: il sait qu'il est en cage, celui-là.

T'as vu les chevaux de Prewjalsky? Une madame blasée (ou inculte) quand j'y suis allé avait dit "bah, ce sont juste des chevaux". J'avais eu le goût de m'exclamer! Franchement, ces chevaux, on les retrouve dessinés sur les grottes des hommes préhistoriques.

La tête dans les étoiles... a dit…

Je dois avouer que la majorité des animaux semblaient satisfaits de leur sort (ouf !), mais lui semble effectivement beaucoup trop intelligent pour être enfermés comme ça. C'est fascinant de les regarder, j'aurais pu y passer des heures.

Oui, j'ai vu les chevaux dont tu parles, ils ont même un nouveau bébé ! Cependant, j'ignorais que c'était une race aussi vénérable.

Anecdote, un des singes mandrill (derrière une vitre) interagissait avec une fille, il tapait vis-à-vis de ses mains jusqu'à ce qu'un plus vieux viennent s'interposer. Trop hot !